Twitter enfin dans le vert d’ici la fin de l’année

Le gazouilleur bénéficiaire ? Cela pourrait arriver au prochain trimestre. A l’occasion de la publication de ses résultats financiers pour le T3 2017, les perspectives de Twitter sont réjouissantes. Même si rien ne prouve pour le moment que la tendance va se poursuivre les trois prochains mois.

Sacré nom d’un tweet, l’oiseau bleu pourrait bien être rentable au prochain trimestre ! Twitter publie les résultats financiers pour le troisième trimestre de son exercice fiscal 2017. Et les chiffres sont bons… ou plutôt moins mauvais qu’à l’accoutumée. Certes son chiffre d’affaires a reculé de 4% à 590 millions de dollars. Mais la perte nette de l’entreprise se réduit à 21 millions de dollars, quand elle s’élevait à 103 millions l’an dernier.

Conclusion : Twitter la sent bien, cette fin d’année. « Nous nous attendons à ce que, en haut de notre fourchette d’EBITDA [bénéfices avant impôts], nous soyons probablement rentable » annonce fièrement le gazouilleur. Champagne ! depuis sa création, Twitter n’a pas réussi à produire un seul petit dollar de bénéfice. Et ce « moment historique » aura lieu cette année. Encore faut-il que la tendance actuelle se poursuive.

2017, l’année qui sauva Twitter

Si Twitter parvient à effacer ses pertes, il l’explique par une réduction des coûts. Ses dépenses ont diminué de 16% sur l’année, à 582 millions de dollars. Marketing, ventes et R&D ont eu droit à des coupes de budgets (et d’effectifs) tandis que les coûts liés à l’acquisition de trafic baisse de 30%, principalement grâce à l’intégration de TellApart à Twitter. Du côté des revenus, le nombre d’annonces publicitaires a quasiment doublé sur un an, merci à la vidéo « notre plus grand format d’annonce au troisième trimestre ». Mais les revenus publicitaires reculent pourtant, – 42 millions de dollars par rapport à la même période en 2016.

Surtout l’adhésion à Twitter semble reprendre du poil (ou de la plume) de la bête. Le nombre d’utilisateurs mensuels actifs augmente de 4% sur un an, à 330 millions d’utilisateurs. Les utilisateurs quotidiens sont quant à eux 14% plus nombreux que l’an passé. L’oiseau bleu ne stagnerait plus ? Les dirigeants du groupe imputent ce regain d’intérêt aux récentes modifications du réseau social : personnalisation accrue, notifications plus pertinentes et, plus récemment, mise en place d’un plafond de 280 signes pour certains comptes, une mesure destinée à s’élargir à plus ou moins long terme à l’ensemble du réseau social.

Russie et harcèlement

Conséquence de ces annonces, l’action Twitter a sursauté hier, un bond de 18% tout de même. Mais, au même moment, le réseau social est au cœur de la polémique des publicités russes diffusées sur ses pages lors des élections américaines. S’il a promis plus de transparence et a privé Sputnik et Russia Today de publicité, il reste dans le viseur du Congrès.

Et que dire du harcèlement en ligne, contre lequel Twitter promet des actions depuis des mois. « Ce trimestre, nous avons perfectionné nos algorithmes d’apprentissage automatique afin de mieux identifier et agir sur les comptes faisant preuve d’un comportement abusif ». Dont acte (voir la capture plus bas) ! Sur ce terrain aussi les résultats concrets se font attendre.

 

Laisser un commentaire

Related Post

%d blogueurs aiment cette page :